09‏/12‏/2010

warzazate ورزازات



Ouarzazate est une ville sortie des entrailles de la terre, en plein désert dans le sud du Royaume du Maroc, avec une variété de décors aussi insaisissables qu'époustouflants, du sable brûlant, des crêtes enneigées, des palmeraies et oasis verdoyantes, des ksours hautains, des villages fortifiés et de somptueuses kasbahs, c'est tout le charme idyllique d'une ville d'un autre millénaire.

Ouarzazate, ville de la convergence des cultures et de l'artisanat, marque le point de départ de la route des oasis. Elle est à la croisée des chemins entre la vallée du Drâa- qui creuse son lit jusqu'à Agadir- du Dadès- issu du Haut-Atlas et du Ziz qui nourrit l'immense palmeraie du Tafilalet avant de se perdre dans les sables de Taouz.
Deux magnifiques kasbahs accrochent le voyageur, ébloui par tant de beautés: celle de Taourirt et celle d'Aït Ben Haddou, située à 30 Km, de la ville.

La réputation de ces deux, "monuments" est telle que des films comme "Lawrence d'Arabie" et «Un Thé au Sahara» y ont planté leur décor. Et, ultime couronnement du cadre: l'UNESCO a inscrit ces deux kasbahs au patrimoine mondial, à Ouarzazate, pourvue en hôtels splendides et luxueux, on peut marquer une halte avant de s'aventurer dans le désert où toutes sortes de sensations agrémentent le voyage.
On y découvrira, avec émerveillement Kelâa des M'Gouna, la plus belle des roseraies de la vallée, l'ancienne kasbah d'El Glaoui en équilibre sur un rocher, les gorges du Dadès, énorme bloc calcaire tranché d'un coup de sabre.

La vallée du Ziz, elle, ponctue la route vers le désert. L'Oued Ziz, bordé de hauts palmiers d'où émergent des ksours et la sublime kasbah d'Ifri, forment une nappe émeraude qui offre un spectacle éblouissant. Une fois franchie la porte d'Erfoud, c'est le désert dans toute sa nudité et sa splendeur

Kelaa Megouna











ليست هناك تعليقات:

اضافة تعليق

جميع الحقوق محفوظة © 2010 / 2017 موسوعة حرة 2017 * 2016